La 49e édition de la Coupe d’Algérie de football, prévue mercredi à 16h00 au stade 5 juillet, opposant deux grands spécialistes de l’épreuve reine, le MCA et l’USMA


MCA-USMAqui totalisent à eux seuls treize trophées, constituera incontestablement une finale de rêve, où l’indécision sur le terrain et le spectacle dans les tribunes seront de mise.

Perpétuer la tradition pour les Mouloudéens

Indiscutablement l’équipe en forme de cette seconde moitié de saison, le MC Alger est bien décidé à confirmer sa suprématie sur son rival de toujours l’USM Alger à l’occasion de la cinquième confrontation entre les deux clubs algérois à ce stade de la compétition.

Les hommes de Djamel Menad qui ont réussi un parcours exceptionnel en éliminant de grosses cylindrées à l’instar de la JS Kabylie, le CS Constantine et surtout le tenant du trophée, l’ES Sétif (3-2) en demi-finale, semblent bien armés pour remporter une septième coupe d’Algérie et rejoindre leur adversaire de jour au nombre de victoires.

Pour éloigner ses joueurs de la pression et mieux préparer son équipe pour la finale de mercredi, l’entraîneur Djamel Menad, qui disputera à cette occasion, sa deuxième finale de rang après celle perdue l’an dernier avec le CR Belouizdad, a imposé le huis clos à sa troupe qui entame lundi une mise au vert dans un grand hôtel sur les hauteurs de la capitale.

« J’ai perdu deux finales. L’une avec la JSM Béjaïa en coupe de l’UNAF face à l’’ES Tunis et l’autre avec le CRB l’an dernier devant l’ES Sétif. Il est certain que je n’ai pas envie de vivre la même déception. Je veux remporter mon premier trophée avec le MC Alger » a indiqué Menad, relativement serein à 72 heures du coup d’envoi.

Pour atteindre cet objectif, le coach du MC Alger tentera de rééditer la performance réalisée lors de la demi-finale contre l’ES Sétif ou les Vert et Rouge ont réalisé le « match référence » cette saison.

Face à un adversaire expérimenté, constitué de joueurs pétris de qualité, les partenaires de Mustapha Djalit devront sortir le grand jeu pour espérer battre une équipe de l’USM Alger revancharde après les deux dernières finales perdues face à la même équipe en 2006 et 2007.

« Lors de ce type de rendez-vous je ne me soucie guère de l’adversaire ce qui m’importe c’est mon équipe et mes joueurs qui doivent être au top physiquement et psychologiquement. Pour moi le match de référence c’est la première mi-temps face à l’ES Sétif. Si nous rééditons la même performance, je ne crains alors personne » a-t-il affirmé.

Vaincre le signe indien pour les Usmistes

De son côté, l’USM Alger qui n’a plus gagné de titre depuis 2004 et sa victoire contre la JS Kabylie en finale de la coupe d’Algérie, espère renouer avec les consécrations à l’occasion de sa dix-septième finale de son histoire et la cinquième contre son « frère ennemi » de toujours le MC Alger.

Engagés sur plusieurs fronts en cette fin de saison, les hommes de Rolland Courbis sont bien décidés à offrir des titres et de la joie à leurs supporters et surtout vaincre le signe indien face au MC Alger.

Après le précieux nul ramené mercredi dernier de Koweït City face à Al Arabi (0-0) en finale aller de la coupe de l’UAFA, et la rencontre en retard du championnat contre la JS Saoura, les Usmistes se sont mis à l’heure de la finale de la Coupe d’Algérie.

Le technicien français va axer son travail notamment sur la récupération et les soins après le marathon des matches et les longs déplacements effectués par l’équipe en Afrique et en Asie en un laps de temps.

Dans un souci de ménager ces joueurs cadres trop sollicités en cette fin de saison, le coach usmiste a dispensé un grand nombre d’entre eux du match de mise à jour du calendrier samedi contre la JS Saoura.

Les Usmistes sont conscients que le facteur fraîcheur jouera un grand rôle mercredi contre le Mouloudia, et qu’il faudrait être prêts à 100% pour espérer battre un adversaire au meilleur de sa forme.

« Nous sommes fatigués, et c’est normal, nous avons un calendrier plus chargé que le MCA » a indiqué le coach français lors de sa dernière sortie médiatique.

Le technicien français comptera sur un effectif riche et expérimenté pour décrocher son premier titre national avant d’aborder la finale retour de la coupe de l’UAFA dans les meilleures conditions.

APS



2 Commentaires

  1. yacine dit :

    Du point de vue effectifs,le staff technique de l’US M Al a vu juste en éliminant six ou sept,vraiment hors du coup,tel que;Segueur,Ziaia, Hanifi et consorts. Ces joueurs là,n’ont pas le niveau de la ligue I.
    Donc,ceux qui seront convoqué pour ce fameux match auront ont leur mots à dire face à la meute de Ghrib,qui se croit déjà vainqueur.
    Bonne chance aux usmistes,faites les taire,pour vous joueurs,pour vos proches et pour vos supporteurs.

  2. yacine dit :

    Voilà,qui est fait, l’U S M A l a gagné,je n’ai pas vu le match,puisque,je l’ai suivi sur sur le site du « BUTEUR »,jusqu’au coup du sifflet final,tout en pensant que les gars du buteur ont oublié de nous tenir informer de la fin du match,surement c’est ,que c’est des supporteurs du M C A.
    Finalement,cette victoire,c’est comme le miel,je vais faire la fête à ma façon.
    Je reste très content de ce résultat acquis par les Usmistes,que beaucoup n’ont pas donner chers de leur peau. En somme,c’est la victoire du sérieux,de l’abnégation,du cœur,du courage,de l’humilité,de la réserve en soi, et surtout du dernier mot, Pourquoi,parce que tout le monde du M C A était sur et certain de gagner cette coupe,du fameux coordinateur,en passant par l’entraîneur ,les joueurs,chacun se promet d’écraser l’U S MA et remporter cette coupe.
    -Ghrib veut defiler toute la nuit et était certain avec son arrogance de gangner cette coupe.
    -Menad veut prouver que les entraîneurs locaux valent bien ceux de l’étrangers,eux qui ont suer pour obtenir un véritable diplôme d’entraîneur de football, pas ,comme les nôtres,qui se le sont vu attribué parfois sans même se présenter.
    -Les joueurs,chacun est allé de son gré pour se vanter à l’avance.
    Voilà,une belle leçon d’humilité que donne toute l’équipe de l’U S M A à tout le peuple du M C A.
    Le M C A ,malgré l’apport de la Sonatrach n’a rien gagner ni championnat,ni coupe,,mais ses dirigeants ne vivent finalement que de bluff et de gaspillage.

Écrire un Commentaire