La deuxième journée des éliminatoires de la Coupe du monde disputée dimanche dernier va-t-elle relancée le Mali à la faveur de sa victoire sur l’Algérie ? Le vent a tourné pour les Verts, lesquels la semaine précédente, figuraient comme favoris en puissance pour décrocher la timbale.


Malheureusement, dans la panique après la défaite d’Ouagadougou, le sentiment n’est plus le même chez les supporters algériens, et pourtant, l’EN a une carte à jouer si elle veut coiffer sur le fil le Mali qui fait figure désormais de sérieux prétendant pour arracher la première place du groupe. Cette carte est simple à imaginer. Notre sélection nationale doit battre en aller et retour le Bénin, avec un match aller prévu en mars en Algérie et celui du retour à Cotonou trois mois plus tard. Le staff technique national a largement le temps pour préparer cette double confrontation. D’abord, en résolvant le problème de la défense qui demeure aux yeux de tous le principal souci du sélectionneur national, et comme avant de recevoir les Ecureuils du Bénin, notre équipe nationale devra cumuler les rencontres de haut niveau, outre des matches de qualification pour la CAN-2013 (si elle passera sans dégât l’écueil gambien vendredi) un ou des matches de prestige à livrer lors des festivités du 50e anniversaire de l’indépendance au mois de novembre et, éventuellement, une phase finale de la coupe d’Afrique des nations. Un tel enchaînement de matches permettra certainement à l’EN d’avancer et de progresser davantage et de se retrouver par conséquent dans une forme éblouissante pour bien attaquer les cruciaux matches du prochain printemps, plus particulièrement cette double confrontation avec le Bénin. C’est simple, si l’EN réussira à gagner ses deux matches, elle sera en pole position pour se qualifier, et le Mali payera au prix fort sa surprenante défaite il y a dix jours à Cotonou. Evidemment, pour le concrétiser sur le terrain, il est primordial que les Verts battent le Mali au retour en Algérie et négocient parfaitement leur autre déplacement à Kigali (Rwanda- Algérie). Néanmoins, d’après les prévisions qui ont été établies, la qualification au dernier tour du Mondial 2014 passe inéluctablement par des victoires sur le Bénin en aller et retour. C’est simple comme calculs d’ailleurs, même les joueurs en sont conscients, à l’instar de Djamel Mesbah, qui nous a confié dimanche soir à Ouagadougou : «Cette équipe ira au Mondial 2014.» Ce qui veut dire que dans un proche avenir, l’EN changera carrément de visage. Les Verts le promettent plus que jamais. On ne reverra donc pas la piteuse image laissée à Ouagadougou !
M. S.
source: competition.dz/ M. Stitou


Écrire un Commentaire